lundi 9 février 2015

KARPATHOS : LE NORD DE L'ILE ET SARIA

Le nord de l'île reste encore sauvage et préservé. Une route unique relie Spoa à Olympos puis à Diafani. Dès que l'on s'écarte de cet axe, les moyens de transport classiques ne sont plus suffisants et il faut alors continuer à pied ou utiliser un 4x4.

Pour protéger les écosystèmes et les espèces, un large secteur maritime et terrestre de l'extrême nord de Karpathos comprenant l'îlot de Saria est inscrit par l'Etat grec comme zone protégée. En effet c'est dans ce secteur que vit l'une des plus importantes colonies de phoques moines de Méditerranée. Pour cette raison mais également pour protéger la biodiversité exceptionnelle de ces lieux, les différentes activités y sont donc restreintes et réglementées.

En allant vers les massifs septentrionaux :

Seule la cote ouest d'Agia Irini au Mont Pei est bordée de falaises calcaires. Plus au nord le mont Profitis Ilias (alt.719 m) dont l'ascension est possible en 1 h 30, domine le village d'Olympos (alt. 250 m) et offre un beau point de vue.

Village d'Olympos

 
Olympos : femme en costume traditionnel

A Olympos avec l'arrivée de la route, on ressent de plus en plus l'emprise touristique. Toutefois en s'écartant de la ruelle principale aux multiples boutiques, on retrouve très rapidement la vie authentique de ce village pittoresque. L'endroit est réputé pour ses fêtes hautes en couleur où les coutumes s 'associent aux exigences modernes. Les femmes gardent encore la tenue traditionnelle même pour les travaux quotidiens, mais cela saurait-il durer ?

 
Port de Diafani
 


Diafani, le port d'Olympos sur la côte est, peut également être un lieu de séjour agréable pour quelques jours notamment pour rayonner sur la partie nord de l'île. Certains ferries de la route maritime Pigadia – Rhodes y font une halte.

 





Village rural d'Avlona

Le village d'Avlona (alt. 280 m) situé en bordure d'une dépression est dédié à l'agriculture et l'élevage. Ici, les murettes, aires de battage, enclos... témoignent également d'un riche passé rural. La localité est accessible depuis la route de Diafani à Olympos. Cette dernière marque d'ailleurs approximativement la limite entre les massifs de l'extrême nord et les autres.

 


L'extrémité nord :

L'accès aux différents lieux dans cette partie de l'île se fait essentiellement à pied ou en caïque pour ceux situés sur le littoral.
Cette vaste région karstique est riche en vestiges et sites antiques de différentes périodes.

La péninsule de Vroukounda sur la cote ouest fut l'emplacement de l'ancienne ville dorienne de Vrykous. On peut également y voir les fondations de basiliques paléochrétiennes et visiter la chapelle rupestre d'Agios Ioannis.

Tristomo sur la pointe nord de l'île, est un village longtemps déserté mais qui revit quelque peu aujourd'hui à la belle saison. Cet ancien port naturel est situé au bout d'une rade d'environ 2 km de long.

Quelques idées de promenades et randonnées :
Les sentiers du nord de l'île de Karpathos sont relativement bien balisés.

Diafani vallée de Vananda à Avlona
Olympos <=> Diafani (2 h) : parcours empruntant la combe au pied d'Olympos et la vallée est <=> ouest proche de la route débouchant sur Diafani.

Au départ de Diafani vous pouvez rejoindre la plage de Vananda (30 min) par un sentier littoral démarrant au nord du port puis par le lit du ruisseau monter au village rural d'Avlona (30 min).

D'Avlona, vers le nord, l'itinéraire se divise en deux. La branche nord-ouest conduit à Vroukounda (2 h), alors que le chemin au nord-est mène à Tristomo (4h).
 
 L'îlot de Saria :

Saria site archéologique à Palatia
Saria est un îlot sauvage et désertique accessible uniquement par bateau depuis Pigadia ou Diafani.

Zone protégée, c'est le royaume des randonneurs et de quelques bergers qui occupent régulièrement les lieux en été.

A lieu-dit Palatia, crique et port naturel, outre l'église d'Agia Sofia construite sur les ruines d'une basilique paleochrétienne, on trouve légèrement en retrait du bord de mer les vestiges d'un « village » construit par des pirates syriens.

De Palatia, il est possible d'accéder par un sentier remontant une gorge à la cuvette d'Argos (alt.130 m) où se trouve l'ancien hameau du même nom aujourd'hui abandonné (3/4 h).

En poursuivant les sentiers vers l'est on arrive à un point dominant (alt. +/- 200 m) près de la chapelle d'Agios Zacharias (3/4h). La vue sur la plage de Palatia et les ruines, est magnifique...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire