mercredi 7 février 2018

SEJOURNER A TOLO EN ARGOLIDE


Vue sur Tolo et île de Romvi
 
Le port de Tolo
L'Argolide au nord-est du Péloponnèse

est connue pour ses grands sites archéologiques Mycènes, Thyrinthe, Argos et Epidaure mais également pour Nauplie, capitale de la Grèce libérée en 1828, une ville aux vieux quartiers pittoresques. Une situation géographique idéale, appréciée des visiteurs, permettant de se déplacer dans toute cette région aux nombreuses stations balnéaires et à proximité des îles Saroniques (Poros, Hydra, Spetses...).


Tombe mycénienne à Barbouna

Toutefois un séjour à Nauplie est difficilement accessible à toutes les bourses. Tolo à une dizaine de kilomètres reste une alternative abordable. Cette station balnéaires, certes prisée mais injustement décriée est très bien située pour visiter le nord-est du Péloponèse.
Nommé Porto di Rogdi à l'époque vénitienne, le lieu-dit s'est surtout développé avec l'arrivée au milieu du XIXe siècle, de familles crétoises. Des réfugiés ayant combattus les Turcs à qui le gouvernement de l'époque attribua des terres sur l'actuelle Tolo. Les adeptes de la Crète retrouveront donc à cet endroit une grande part de convivialité et d'hospitalité qui caractérise la grande île.






Outre la plage et les activités de loisirs nautiques, sur place vous pouvez :

  • Ile Koronis
    visiter le site archéologique de l'antique Assini et sa nécropole sur la colline de Barbouna ;
  • partir à la découverte des petites îles voisines : Koronisi avec l'église des deux Apôtres, Romvi la sauvage et Daskalio également appelée localement l'île aux lapins ;
  • randonner jusqu'à Nauplie via le monastère d'Agia Moni ;
  • profiter en période touristique au départ du petit port de l'excursion d'une journée pour les îles Spetses et Hydra ;
  • utiliser les bus locaux pour vous rendre à Nauplie et visiter les alentours.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire